LES ACTUALITES


SUR LES CHEMINS DES MALADES

L’Onction des malades….. Une force pour vivre !

L’onction des malades n’est pas destinée aux personnes en fin de vie mais, comme le nom l’indique, aux malades, c’est-à-dire aux vivants qui sont marqués par la maladie ou un autre grave handicap de santé.

ALORS, L’ONCTION DES MALADES POUR QUI ?

On peut demander à tout âge, à recevoir le sacrement des malades lorsqu’on est atteint d’une maladie sérieuse. La gravité d’une maladie se définit moins par le danger de mort qu’elle présente, que par les bouleversements profonds qu’elle entraîne dans la personnalité et la vie du malade. C’est l’importance de ce bouleversement qui doit être appréciée.

De futurs opérés peuvent, eux aussi, désirer le sacrement de l’onction, non à cause du danger qu’ils encourent, mais à cause de la gravité de la maladie qui nécessite l’intervention. Les jours, les semaines qui précèdent et suivent une importante intervention chirurgicale sont souvent difficiles à vivre.

Les personnes âgées sont aussi concernées par ce sacrement, surtout lorsqu’elles sentent leurs forces diminuer. La vieillesse en soi n’est pas une maladie : elle s’y apparente lorsque des désordres organiques sérieux commencent à bouleverser en profondeur la relation aux autres et à Dieu. Le sacrement des malades est une aide incontestable pour ceux et celles qui éprouvent des difficultés à affronter la dernière période de leur vie ou qui souffrent d’un handicap profond et durable.

Le sacrement des malades peut être reçu dès le début d’une maladie dont on sait qu’elle sera longue ou pénible. La même personne peut recevoir ce sacrement plusieurs fois dans sa vie et durant la même maladie, quand des changements importants surviennent dans l’état de santé.

Si des personnes sont trop malades, elles pourront en faire la demande pour une démarche à domicile.